Vive le plein air!

Vive le plein air!

Vidéo : Vive le plein air!
Vidéo : Vive le plein air!
<iframe width="400" height="320" allowtransparency="true" src="http://monde.ccdmd.qc.ca/video/?id=52932&taille=240" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Vive le plein air!

Vidéo / Ressources thématiques / Poupons : 0-24 mois / Centre de la petite enfance (CPE) / Dimension affective, Dimension cognitive, Dimension langagière, Dimension physique et motrice, Dimension sociale et morale / Habillage/Déshabillage, Santé, Sécurité / Aménagement, Espace et mobilier, Jeu (situation)

Diane va souvent dehors avec les poupons. Pour elle, ce n’est pas compliqué de sortir tout son monde. Elle prend le temps et, surtout, elle ne se stresse pas. C’est difficile pour les bébés de se déplacer avec leur habit de neige, c’est gros et c’est lourd. Diane laisse les plus vieux se déplacer et elle respecte leur rythme. Elle prend Thomas dans ses bras, car il ne se déplace pas debout encore. La cour extérieure de ce CPE est divisée en deux : il y a un parc pour protéger les bébés et un autre pour les plus grands. Dans le parc des poupons, il y a de petites balançoires et un module pour grimper, et il est entouré d’une clôture; les petits y sont en toute sécurité. Diane amène aussi les poupons qui se déplacent aisément debout, dans le parc des plus grands. Souvent, lorsque Claudette, l’éducatrice des 24 mois, y va avec son groupe, Diane l’accompagne avec les plus vieux de la pouponnière. 

Les bébés en profitent pour glisser et pour se familiariser avec d’autres enfants et l’autre éducatrice. On voit Juliette monter les marches de la glissoire à quatre pattes. Elle n’est pas sûre d’elle; avec son habit de neige, c’est plutôt difficile et elle prend donc une position plus facile. L’enfant utilise toujours une position qu’il maîtrise, il faut lui faire confiance et le laisser faire. Lorsqu’il n’est pas certain, il change cette position pour une position plus confortable et plus sécurisante pour lui. Diane saisit les événements de l’extérieur pour stimuler les bébés. Ici, on la voit imiter une corneille. Elle les sensibilise aussi au « chacun son tour » lorsque Juliette veut monter les marches de la glissoire, mais que Marie-Laurence est avant elle. « Marie-Laurence est en train de monter, Juliette; tu vas pouvoir monter après ». Diane reste toujours disponible pour les bébés, elle les observe et elle intervient lorsque cela est nécessaire. Le rôle de l’éducatrice dans la cour extérieure n’est pas de « faire du social » avec les autres éducatrices, mais plutôt d’observer les enfants et d’intervenir au moment opportun, c’est-à-dire lorsque les enfants ont besoin d'elle. Diane souligne aussi les réussites des bébés « Bravo, Marie-Laurence, t’a réussi! ».  C’est important pour favoriser davantage l’estime de soi et la confiance. Thomas est bien endormi dans la balançoire. Diane jette toujours un coup d’œil sur lui, même si elle est avec les plus grands. Elle se place pour avoir une bonne vision périphérique. Il est bien de laisser le bébé faire sa sieste à l’extérieur tout en assurant une surveillance constante.

Caméraman : Sébastien Pilote 

Auteur(s): 

Beaumont, Josée

Ayant(s) droit: 

CCDMD

Date de parution ou dernière mise à jour: 

2010-11-05

Mots-clés: