Tic-tac-toe

Tic-tac-toe

Vidéo : Tic-tac-toe
Vidéo : Tic-tac-toe
<iframe width="400" height="320" allowtransparency="true" src="http://monde.ccdmd.qc.ca/video/?id=89452&taille=240" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Tic-tac-toe

Vidéo / Ressources thématiques / Scolaire : multi âge / Milieu scolaire / Dimension affective, Dimension cognitive, Dimension langagière, Dimension physique et motrice, Dimension sociale et morale / Jeu (situation), Journée pédagogique, Matériel

Catherine L. veut jouer au tic-tac-toe avec Nancy, la stagiaire. Celle-ci accepte, car le moment s'y prête bien et qu'il ne faut pas refuser l'invitation d'un enfant à jouer. Cela aide à établir une relation et une complicité entre l'adulte et l'enfant. Toutefois, il faut jouer de façon réaliste, ne pas laisser l'enfant gagner tout le temps ou perdre tout le temps. Il faut user de bon jugement. Faire gagner l'enfant tout le temps ne lui apprend pas à gérer les échecs et à trouver des moyens pour s'améliorer ou pour résoudre des problèmes. Et le laisser perdre sans arrêt l'amène à l'échec tout le temps, rien n'est constructif et motivant pour lui. L'équilibre, le juste milieu, gagner et perdre:voilà la façon de s'adonner avec les enfants à des jeux de société ou de table. Ce jeu de tic-tac-toe a un style complètement moderne. Le plateau du jeu est présenté sur un coffret muni d'un miroir, le X et le O sont en plexiglas résistant. Il est magnifique, ce jeu des années 2000! La belle Catherine L. semble avoir beaucoup de plaisir, elle le démontre à Nancy avec son beau sourire. L'éducatrice doit rester sensible et à l'écoute des comportements non verbaux des enfants, surtout dans le cas de Catherine L., qui est si timide. Son message non verbal est toujours plus fort que son message verbal! Pendant que Nancy et Catherine L. jouent ensemble, Michelle É. arrive et, elle aussi, elle veut jouer au tic-tac-toe. Nancy cède sa place à Michelle É. L'éducatrice doit laisser la place aux enfants, car lorsqu'ils jouent à deux ou à plusieurs, ils font beaucoup d'apprentissages. Ils apprennent à attendre leur tour, à user d'astuce, à échanger, à partager, à négocier. Bref, ils apprennent un tas de trucs de la vie qui n'étaient pas comme tels dans les objectifs du jeu au départ.

Deux enfants, deux intérêts différents:tout dépend du stade de développement de chacun. Ici, Catherine L. est la jeune et Michelle É. la plus âgée. Nous sommes en présence de deux stades du développement cognitif de Piaget:le stade préopératoire et le stade opératoire. Pour Catherine L., qui se situe encore au stade préopératoire, la pensée reste encore un peu unidimensionnelle et égocentrique. Elle a tendance à résoudre le problème d'une seule façon et en considérant seulement son point de vue sans se soucier des autres. Sa stratégie réside ainsi dans le fait de se débarrasser au plus vite de sa pièce de tic-tac-toe. Elle a aussi besoin de manipuler des objets afin d'établir des liens pour ensuite saisir des concepts. Pour Michelle É., c'est différent, sa pensée se situe dans l'opératoire concret. Ce qui la préoccupe, c'est de raisonner pour résoudre des problèmes sans avoir besoin de manipuler les objets. Elle est donc capable d'anticiper le déplacement des pièces de tic-tac-toe et d'utiliser sa logique pour arriver à ses fins.

Caméraman : Guillaume Tremblay

Auteur(s): 

Beaumont, Josée

Ayant(s) droit: 

CCDMD

Date de parution ou dernière mise à jour: 

2013-08-14

Mots-clés: