Retirée

Retirée

Vidéo : Retirée
Vidéo : Retirée
<iframe width="400" height="320" allowtransparency="true" src="http://monde.ccdmd.qc.ca/video/?id=80753&taille=240" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Retirée

Vidéo / Ressources thématiques / Préscolaire : multi âge / Milieu familial / Dimension affective, Dimension cognitive, Dimension langagière, Dimension physique et motrice, Dimension sociale et morale

Le déroulement de la journée semble bien difficile pour Livia, elle a fait mal aux autres. Au troisième avertissement, Stéphanie sévit, la retire du groupe et l'assoit à la cuisine. Stéphanie intervient en adoptant un ton de voix ferme. Livia doit réfléchir à ses gestes. Livia vit une grande détresse, une colère terrible monte en elle. Il arrive qu'un enfant fasse une crise, une sorte d'éruption de colère tout à fait imprévisible. Il vit une énorme frustration et ses émotions négatives prennent le dessus. Impossible même d'entrer en contact avec l'enfant, il faut laisser passer cette crise. Il est normal pour le bébé de déclencher une crise intempestive, mais plus le développement de son cerveau progresse, plus il apprend à se raisonner et à maîtriser ses émotions. Le tempérament de certains enfants plus âgés peut les amener à des crises de colère. L'important est de les protéger et de protéger les autres de tous les débordements susceptibles de survenir. Une fois la crise passée, l'éducatrice doit l'aider à réagir autrement, sinon il utilisera toujours cette forme de comportement à la moindre frustration. C'est en dialoguant avec lui qu'elle peut l'aider à surmonter ses difficultés, lui apprendre à dire avec des mots ce qu'il ressent. Lorsqu'un enfant réagit par une grosse crise de colère, cela dérange les autres.

Les petits, qui mangent leur collation à la cuisine, regardent Livia pleurer, Ariane berce sa poupée, le silence plane dans le service de garde, sauf pour Livia qui crie son chagrin. Au milieu de cette atmosphère anxiogène, l'éducatrice doit trouver une manière de garder son sang-froid. Il est très important d'apprendre aux enfants à régler leurs conflits sans avoir recours à la violence, aux cris ou à l'intervention d'un adulte. Il faut rendre l'enfant capable de gérer par lui-même ses mésententes. L'éducatrice doit aller au bout de son intervention. Il serait bien plus facile pour Stéphanie de faire la sourde oreille; cependant, il est préférable que la petite apprenne à interagir respectueusement avec les autres. Une fois Livia calmée, une petite discussion s'amorce entre Stéphanie et elle; elle devra aller s'excuser auprès de ses amis : « Tu iras t'excuser auprès des petits amis. Tu iras leur faire des petits colleux. » Les excuses font partie de la réconciliation, et c'est pourquoi l'éducatrice doit les exiger. Une réconciliation opérée dans la sincérité et le respect permet d'éviter le piège de l'humiliation. La réparation s'obtient avec tact et délicatesse, la formulation d'un regret bien senti ne doit jamais constituer une forme de punition.

Caméraman : Guillaume Tremblay

Auteur(s): 

Beaumont, Josée

Ayant(s) droit: 

CCDMD

Date de parution ou dernière mise à jour: 

2012-08-14

Mots-clés: