L'oeuvre d'Arnaud D.

L'oeuvre d'Arnaud D.

Vidéo : L'oeuvre d'Arnaud D.
Vidéo : L'oeuvre d'Arnaud D.
<iframe width="400" height="320" allowtransparency="true" src="http://monde.ccdmd.qc.ca/video/?id=89516&taille=240" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

L'oeuvre d'Arnaud D.

Vidéo / Ressources thématiques / Scolaire : multi âge / Milieu scolaire / Dimension affective, Dimension cognitive, Dimension langagière, Dimension physique et motrice, Dimension sociale et morale / Activité, Journée pédagogique, Matériel

Arnaud D. est en maternelle, il est maintenant capable d'utiliser un pinceau et de dessiner. Sa motricité fine, sa dextérité et sa coordination oculo-manuelle se développent, il semble maintenant prêt pour l'écriture. Lorsqu'il tient son pinceau, ses doigts sont un peu loin, mais il améliorera sûrement sa prise digitale lorsqu'il apprendra à manipuler un crayon pour écrire. Les formes simples se raffinent, ses tracés représentent des objets signifiants. Il utilise les cercles pour réaliser un bonhomme, un arbre, et ses lignes se transforment en tronc d'arbre, le carré en maison. Il ne dépasse pas les limites de sa feuille. À l'occasion, il regarde la production de la voisine et s'en inspire pour améliorer son oeuvre. Il laisse tomber des gouttes de peinture sur sa feuille et utilise son doigt pour les étendre. Il semble ne pas aimer avoir le doigt plein de peinture, il reprend donc son pinceau pour dessiner un soleil rayonnant. Cette suggestion lui est venue de la petite Catherine L., dont il regardait le dessin. Il regarde toujours l'oeuvre de Catherine L. et s'en inspire. Après avoir remarqué que l'arbre de sa copine est un pommier, il ira prendre de la peinture rouge pour dessiner des pommes dans son arbre. Son inspiration est redevable à la composition de Catherine L. Un véritable dialogue semble s'être installé entre les deux oeuvres. C'est une belle histoire de pomme...

Les enfants aiment bien aussi lorsqu'on leur donne des idées soit pour leur composition graphique, soit pour faire des mélanges afin d'obtenir des nouvelles couleurs (le bleu avec le rouge, le vert avec le jaune...). En les guidant, à l'aide de questions, l'éducatrice leur donne le goût d'explorer davantage leur art. « Qu'est-ce qu'on peut voir au printemps? ». C'est important que les idées viennent des enfants. Ceux qui ont plus de difficulté sont alors rassurés. Les petits de la maternelle portent un sarrau pour peindre. Il serait aussi très approprié que les plus vieux en portent un pour protéger leurs vêtements. De vieux chemisiers font très bien l'affaire.

Caméraman : Guillaume Tremblay

Auteur(s): 

Beaumont, Josée

Ayant(s) droit: 

CCDMD

Date de parution ou dernière mise à jour: 

2013-08-16

Mots-clés: