Le réveil

Le réveil

Vidéo : Le réveil
Vidéo : Le réveil
<iframe width="400" height="320" allowtransparency="true" src="http://monde.ccdmd.qc.ca/video/?id=72479&taille=240" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Le réveil

Vidéo / Ressources thématiques / Préscolaire : multi âge / Centre de la petite enfance (CPE) / Dimension affective, Dimension cognitive, Dimension langagière, Dimension physique et motrice, Dimension sociale et morale / Sommeil, Transition / Aménagement, Espace et mobilier, Jeu (situation), Matériel

On se réveille de la sieste. Daphné n'a pas dormi, elle a relaxé. Les besoins de repos diffèrent, les plus jeunes s'endorment facilement; à partir de quatre ans, la sieste en après-midi apparaît moins nécessaire. Il faut de préférence encourager une détente plutôt qu'un dodo. Tout dépend de chacun.
Quand Valérie estime que la durée de relaxation a été suffisante, elle suggère à l'enfant de venir la trouver à la table et de participer à des jeux calmes. Daphné a choisi de réaliser un casse-tête. Sabrina a dormi durant 20 minutes. Il existe de petits dormeurs et de gros dormeurs; certains ont besoin d'un petit 20 minutes de repos, comme Sabrina, et d'autres d'un bon deux heures. Valérie accueille chaque enfant au réveil; une caresse, un baiser tout en lui chuchotant de petits mots. Elle les invite également à se rendre aux toilettes.
Un jeu calme est conseillé à Sabrina, qui veut dessiner. Pendant que ces filles s'occupent, les autres enfants du groupe poursuivent leur sieste. Valérie profite de cette accalmie pour remplir le cahier de suivi quotidien, un moyen de communication pour assurer la continuité entre le milieu de garde et la maison. L'éducatrice note les particularités de la journée, les routines, les apprentissages et les réactions d'un enfant aux activités, ou inscrit simplement des commentaires. Rattrapée par l'animation qui reprend, Valérie délaisse le cahier de suivi quotidien pour répondre aux besoins : les enfants en priorité. Daphné veut lui montrer son dessin. Valérie profite de ce moment pour la questionner; elle voit où elle se situe dans son évolution graphique. Daphné se trouve au stade enrichi du bonhomme têtard : le cercle représente la tête et le corps, et les deux jambes constituées de deux traits verticaux sont attachées à ce cercle. Elle a aussi ajouté des yeux. Dessiner un bonhomme développe chez l'enfant la motricité fine, la représentation de son corps et la relation spatiale.
Valérie observe ce qui intéresse les enfants lorsqu'ils jouent. Elle saisit que Daphné veut écrire et lui remet un carton portant son prénom, répondant ainsi à son besoin. Il s'agit d'observer l'enfant pour savoir quoi lui offrir et Valérie possède cette capacité d'anticipation. Une grande force!

Caméraman : Guillaume Tremblay

Auteur(s): 

Beaumont, Josée

Ayant(s) droit: 

CCDMD

Date de parution ou dernière mise à jour: 

2012-03-06

Mots-clés: