Le pique-nique

Le pique-nique

Vidéo : Le pique-nique
Vidéo : Le pique-nique
<iframe width="400" height="320" allowtransparency="true" src="http://monde.ccdmd.qc.ca/video/?id=89494&taille=240" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Le pique-nique

Vidéo / Ressources thématiques / Scolaire : multi âge / Milieu scolaire / Dimension affective, Dimension cognitive, Dimension langagière, Dimension physique et motrice, Dimension sociale et morale / Alimentation, Santé, Sécurité / Aménagement, Espace et mobilier, Jeu (situation), Journée pédagogique, Matériel

Aujourd'hui, 8 octobre, c'est une journée pédagogique et en plus, il fait un temps magnifique à l'extérieur. Mireille, l'éducatrice, profite de cette belle journée pour faire un pique-nique à l'heure du dîner. Les enfants qui ont apporté un repas froid pour le dîner sont invités. Mireille a installé des couvertures sur le gazon et les enfants mangent assis, en compagnie de leurs amis. Laisser les enfants choisir leurs amis pour manger est important, car c'est leur démontrer de la confiance et du respect. Chez les plus jeunes, les amis sont plutôt choisis en fonction de leur proximité, ou des plus beaux jouets...

Les enfants d'âge scolaire ont dépassé le stade des jeux parallèles et veulent maintenant interagir et avoir un engagement plus grand avec leurs amis. L'amitié repose dorénavant sur les ressemblances et les différences. Vouloir connaître aussi la famille de cet ami afin de la comparer à la sienne est un autre point qui caractérise l'amitié à cet âge. Ce sont souvent des amitiés avec un enfant du même sexe. Celles avec l'autre sexe sont possibles, mais plutôt exceptionnelles. Mireille est assise avec ce groupe de petites filles et discute avec elles tout en supervisant les autres enfants autour. « Xavier, mange, là! » elle a des yeux tout le tour de la tête pour voir ce qui se passe sur les autres couvertures. Une éducatrice devient alors un périscope, elle doit se placer pour voir tout son monde, maintenir une bonne vision périphérique. Cette attitude est importante pour assurer la sécurité des enfants en tout temps et pour bien gérer la vie collective. Lorsque l'éducatrice s'assoit avec un groupe en particulier, elle ne le fait pas au détriment des autres. Elle peut profiter de cette occasion pour partager un moment avec des enfants qui habituellement demandent moins d'attention, qui passent plus inaperçus. À ce moment-là, elle démontre qu'elle a perçu quels enfants avaient besoin d'elle. Chaque enfant est unique, chaque moment est différent, et elle doit intervenir selon les besoins de chacun des enfants. Aujourd'hui, au dîner, ces petites filles avaient besoin de son attention tandis que les garçons sur l'autre couverture avaient plus besoin d'intimité et d'autonomie. Il faut savoir décoder ces besoins importants. L'éducatrice doit bien « flairer » les besoins des enfants, en se servant de faits observables et de son intuition. 

« J'ai découvert que le soleil était une sorte de micro-ondes! », déclare Camille H. Quelle belle réflexion! Quelle belle comparaison! Camille H. est rendue au stade opératoire concret du développement cognitif défini par Jean Piaget. En effet, sa structure mentale a évolué, elle est maintenant capable d'analyser, de comparer. Elle utilise sa logique et bâtit des raisonnements à partir du concret. Elle sait qu'un four à micro-ondes chauffe les aliments, un peu comme le soleil réchauffe la Terre. Il faut se rappeler que l'enfant apprend naturellement aussi par lui-même, sans exercices ni leçons. Très belle analogie, Camille H.! Mireille laisse ensuite les filles entre elles et se promène dans la cour pour mieux voir les autres enfants. Les filles discutent dans un climat agréable, calme et serein.

Caméraman : Guillaume Tremblay

Auteur(s): 

Beaumont, Josée

Ayant(s) droit: 

CCDMD

Date de parution ou dernière mise à jour: 

2013-08-16

Mots-clés: