Le banc suédois

Le banc suédois

Vidéo : Le banc suédois
Vidéo : Le banc suédois
<iframe width="400" height="320" allowtransparency="true" src="http://monde.ccdmd.qc.ca/video/?id=72415&taille=240" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Le banc suédois

Vidéo / Ressources thématiques / Préscolaire : multi âge / Centre de la petite enfance (CPE) / Dimension affective, Dimension cognitive, Dimension langagière, Dimension physique et motrice, Dimension sociale et morale / Aménagement, Espace et mobilier, Jeu (situation), Matériel

Quel plaisir de sauter du banc suédois! Il est intéressant de comparer les manières de s'élancer. Pour Léa-Rose, l'aide de Sylvie apparaît essentielle; elle a besoin d'elle pour plonger, elle ne se sent pas capable de le faire toute seule. Francis se lance en soulevant les bras; il se donne un élan et paraît très fier de lui. Ils atterrissent tous au plancher en fléchissant les genoux et en se laissant tomber. Cloé et Antoine sautent aussi; ils lèvent les bras pour prendre une envolée et ils touchent au sol les genoux pliés en restant debout.

Chaque enfant explore l'équipement selon ses compétences. Il connaît ses capacités motrices; chacun y va selon son assurance et se place toujours de façon à assurer sa sécurité. Il ne faut jamais mettre un enfant dans une position qu'il n'a pas prise par lui-même ou qu'il ne maîtrise pas. Chacun y va d'après son stade de développement psychomoteur : plus il s'exerce ou perfectionne un mouvement, un défi, plus il devient habile et prêt à passer à l'étape suivante. Il ne se met jamais en situation d'échec; l'estime et l'image de soi demeurent vitales. « Un, deux, cinq! » Les petits ont compris qu'il faut compter pour exécuter un mouvement en collectivité; un signal de départ est donné. « Sautez! » Sylvie stimule et encourage les enfants. Ils aiment beaucoup montrer leurs exploits aux adultes. Il est important de leur accorder notre attention. Sylvie les félicite pour leurs beaux sauts. Lorsqu'elle observe ce petit groupe, elle garde toujours un œil sur les autres enfants dans la salle et les avertit si elle doit se déplacer. En attendant que Sylvie revienne vers eux, Rosalie entame une chanson de Noël tout en dansant la mesure en équilibre sur le banc : « Père Noël, Père Noël! » Sent-elle l'arrivée prochaine de cette fête ou chante-t-elle tout simplement son bonheur? Un enfant qui chante est un enfant heureux. Vraiment mignonne, la petite Rosalie! 

Caméraman : Guillaume Tremblay

Auteur(s): 

Beaumont, Josée

Ayant(s) droit: 

CCDMD

Date de parution ou dernière mise à jour: 

2012-03-06

Mots-clés: