Impro des petits : Les filles n'ont pas le droit de jouer

Impro des petits : Les filles n'ont pas le droit de jouer

Vidéo : Impro des petits : Les filles n'ont pas le droit de jouer
Vidéo : Impro des petits : Les filles n'ont pas le droit de jouer
<iframe width="400" height="320" allowtransparency="true" src="http://monde.ccdmd.qc.ca/video/?id=89143&taille=240" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Impro des petits : Les filles n'ont pas le droit de jouer

Vidéo / Ressources thématiques / Scolaire : maternelle, Scolaire : première année, Scolaire : deuxième année, Scolaire : troisième année, Scolaire : quatrième année, Scolaire : cinquième année, Scolaire : sixième année / Milieu scolaire / Dimension affective, Dimension cognitive, Dimension langagière, Dimension physique et motrice, Dimension sociale et morale / Activité

C'est maintenant la partie d'improvisation des petits qui sont en maternelle et en première année. Pour assurer la relève et pour leur donner le goût de jouer, les petits ont été invités à venir improviser durant la semaine suivant la finale des grands. Ils pratiquent depuis quelques semaines avec Ludovic G.-B. pour l'équipe des Bleus et Cassadra F.-D. pour l'équipe des Verts. C'est une très bonne idée de les faire participer et de recourir aux services d'enfants plus âgés comme entraîneurs. Il y a de l'électricité dans l'air, les enfants ont de la difficulté à garder le calme et le silence. Sylvie est obligée de faire quelques petites mises au point pour retrouver le silence nécessaire au déroulement de la partie. Les petits ont besoin de courage pour affronter le public et la majorité ne parle pas très fort.
Premier thème
Titre : Les filles n'ont pas le droit de jouer
Nombre de joueurs : 4 par équipe
Durée : une minute
Sylvie explique bien aux petits, elle leur donne quelques trucs pour réussir leur improvisation. Durant la minute de concertation, que de mains levées. Les petits sont braves, Cassandra F.-D. ne sait plus où donner de la tête pour choisir les quatre enfants qui iront improviser sur la scène. Elle a besoin de garçons, mais les petites filles ne veulent pas jouer un personnage masculin. À cet âge, les enfants ne peuvent pas s'imaginer jouer un autre sexe, les règles ça ne se transgresse pas; je suis une fille, donc je joue une fille. Un petit garçon pleure, car il veut aller improviser. Par contre, il s'est fait bousculer dans la cohue autour de Cassandra F.-D., ce n'est vraiment pas facile pour elle. Elle garde tout de même son calme et prend le temps d'expliquer ce qu'elle attend d'eux sur scène. Les Bleus commencent l'improvisation. Jean-Phylippe K. utilise la stratégie des garçons plus âgés, l'humour. Il fait rire l'assistance avec quelques singeries. Il essaie tant bien que mal de ramener ses coéquipiers vers le thème. Pas moyen de leur faire comprendre : soit qu'ils ne se rappellent plus vraiment du thème, soit qu'ils ne comprennent pas que Jean-Philippe K. interprète une fille. Lorsqu'on improvise, il faut aussi penser à faire avancer l'histoire avec une intrigue au début, un développement bien soutenu et une finale percutante. Les Bleus ont oublié de développer la trame de leur récit lors de cette improvisation. L'arbitre partagera une analyse éclairante de cet aspect du jeu avec l'assistance. Sylvie prodigue un autre conseil judicieux pendant le changement de joueurs, elle demande à l'équipe des Verts de s'approcher devant la scène. Les spectateurs ont de la difficulté à les entendre, leur voix ne porte pas suffisamment. L'improvisation des Verts respecte très bien le thème, il y a aussi une certaine évolution dans l'histoire. Les enfants restent concentrés et jouent bien leur rôle. Bravo! les Verts.
L'autre séquence vidéo et fiche documentaire intitulée Impro des petits 2 présente l'essentiel de cette activité spéciale.

Caméraman: Daniel Hardy

Auteur(s): 

Beaumont, Josée

Ayant(s) droit: 

CCDMD

Date de parution ou dernière mise à jour: 

2013-08-13

Mots-clés: